LA REVOLUTION DE 1989

Le 24 novembre 1989 N Ceaucescu est réelu triomphalement à la tete du PCR lors du XIV congrès. Le 16 décembre 5 000 personnes manifestent à Timisoara e n soutient d'un pasteur dicident emprisonné, à 21 h le siege du parti communiste est mis à sac d'après certaines sources beaucoup des manifestants étaient des étrangers en particulier de l'ex-urss envoyés par le Kremlin afin d'amorcer la révolution. Le 17 décembre réunion de crise à Bucarest Elena Ceaucescu exige que l'on tire sur les manifestants. Le 18 décembre 100 000 manifestants défilent à Timisoara, la "Sécuritate" tire dans la foule 40 morts. Des charniers seront mise en scéne afin de sensibilisé l'opinion de l'ouest. Le quadrillage de la ville mets fin au mouvement, mais trop tard la révolution est en marche. Des usines se mettent en grève. Le 21 décembre 100000 personnes ont été reuni devant la maison peuple pour soutenir le conducator,mais l'innimaginable se produit la foule siffle et hue N Ceaucescu,qui ne peut finir son discours la foule se disperse dans la Bucarest, la police ne réagit pas. Dans la soirée l'armé tire dans la foule qui a érigé des barricades à minuit l'ordre de tirer est donné une chasse à l'homme commence. Le 22 décembre à 7 heure les gens remontent dans la ville cette fois l'armée ne tire pas, la foule converge vers le palais au cri de "libertate libertate"le drapeau roumain est coupé au niveau du symbole une étoile rouge sur fond d'usine et de forét. L'armée se range avec le peuple, à 12 heure un hélicoptère décolle du toit du palais pour évacuer les Ceaucescu en direction de Snagov désormais le pouvoir à Bucarest est à prendre. L'opposition s'organise Petre Roman se présente au balcon du palais pour parler à la foule.Ion Iliescu organise une réunion au ministére de l'armée suite au soutien de l'armée au peuple. Le ministére de l'interieur et le maire de Bucarest sont fait prisonniers. Dans l'après-midi Iliescu,Roman et Voican établissent un gouvernement provisoire. L'hélicoptére des Ceaucescu les abandonnent à Titu Ils s'enfuient dans une voiture rouge ,celle-ci tombe en panne. Ils s'arretent un autre véhicule, ils s'esperent trouver refuge dans une usine mais les ouvriers les expulsent,par désespoir ils se livrent à l'armée, qui les conduisent dans une caserne Stoican est avisé. Le soir des fusillades éclatent à Bucarest l'on croit a une contre révolution mais rien de tel n'a eu lieu.
Le FSN a pris la décision du jugement des Ceaucescu par un tribunal militaire. Il fut reconnu coupable de tueries envers son peuple. Il fut alors fusillé avec Elena par trois militaires dans la ville de Tirgoviste.

 

INDEX